logo

 

Tai Chi Chuan de style Yang traditionnel

Forme à mains nues, dite forme longue en 108 mouvements.

Le Tai Chi Chuan ou Tai Chi est un art martial interne qui se base sur un travail postural précis qui apporte essentiellement détente, concentration, équilibre.

Cette activité se pratique à tout âge. Les déplacements se font lentement, avec fluidité. L’accomplissement des gestes qui s’enchaînent les uns aux autres demandent une grande précision qui permet au corps de retrouver du tonus musculaire.
C'est l'intention qui fait naître le mouvement et celui-ci s'accomplit sans effort. Il est important de prendre conscience des gestes, d’être attentif à ce qui se passe dans son corps au fur et à mesure, afin de le rééduquer, de lui redonner souplesse et coordination.

On ne dépense pas son énergie en pratiquant le Tai Chi Chuan. On la régule, on la canalise, on la développe sereinement en soi dans le but de se faire du bien. Le Tai Chi Chuan est considéré par les chinois qui le pratiquent depuis longtemps comme un art de longue vie.

simple fouet

 

Les Armes du Taiji: l'Épée, le Sabre et la Lance

Les armes permettent d’approfondir le Tai Chi, en occupant une place plus grande dans l’espace.

Parmi les deux formes enseignées du style Yang, il en est une plus courte, en 32 mouvements, qui permet d’aborder le maniement de cette arme avec plus de facilité. La forme longue, en 53 mouvements, permettra à ceux qui le désirent d’approfondir cette pratique.

Vous pourrez également apprendre le maniement de l’épée, du sabre et de la lance selon l’école Wudang. Nous retrouvons dans la pratique des armes les mêmes bienfaits que dans le Tai Chi à mains nues. Les gestes de chacune de ces formes, appelés aussi « Tao », représentent une gestuelle de combat.

Toutefois, le Tai Chi est aujourd’hui, beaucoup pratiqué comme un art qui permet de se retrouver. La notion de « boxe de l’ombre », une des traductions de Tai Chi Chuan, évoque la confrontation avec notre part d’ombre, confrontation qui amène à une réunion de ces deux aspects que l’on retrouve dans le symbole du Tao, union des principes Yin et Yang.

Le maniement des armes développe le sens de la précision, de l’intention et des directions.

 

épée

sabre

lance

Le Tui Shou

Le Tui Shou n’est pas une discipline à part entière. Elle permet au travers d’exercices, d’enrichir la compréhension des mouvements de ces différents arts. Ces exercices se pratiquent avec un partenaire (et non un adversaire). Ils permettent, notamment, d’expérimenter les principes des huit portes (principes abordés dans les pratiques en solo).

 

 

L'Éventail

Les arts martiaux chinois étaient étudiés par des guerriers, mais également par la population. Celle-ci ne disposait pas forcément d’armes. Elle utilisait donc divers instruments dont la plupart étaient de simples outils. Ils devenaient redoutables quand ils étaient maniés avec dextérité.

L’éventail est un de ces instruments. Généralement en soie avec une monture d’acier,  il produit un claquement caractéristique à son ouverture. Fermé, il peut servir à frapper ou à piquer. A moitié ouvert, il sert pour trancher comme avec un sabre. Son maniement s’apparente aussi à celui de l’épée ; il peut même s’utiliser comme arme de jet.

Il émane de cette pratique une grâce et beaucoup d’esthétisme derrière lesquels se cache une grande maîtrise de l’équilibre, du souffle et de l’énergie.


eventail

Tai Chi pour les enfants

A partir de 7 ans jusqu’à à l’adolescence, période de croissance spectaculaire, le Tai Chi permet de garder le contact avec le corps, de grandir de façon harmonieuse, de garder le mouvement et la souplesse de l'enfant en naissant.

Le travail avec les partenaires apprend à écouter l’autre, à comprendre que le monde n’est pas seulement un endroit ou seule la compétition existe, mais enseigne que chacun a besoin de l’autre pour évoluer. Cette pratique ne nécessitant pas d’aptitude particulière, donne sa chance à chacun.

 

Le style Wudang

Forme courte

L'école Wudang est l'une des écoles les plus récentes à faire son apparition dans le monde du Tai Chi Chuan. Aujourd'hui, une cinquantaine d'années après sa création, l'école est souvent confondue avec l'école Wu, dont elle est proche, mais aussi avec l'école Yang. Ce style est parfois assimilé à "la boxe du mont Wudang" - le Wudang Chuan pratiqué par des moines taoïstes. Néanmoins, l'école Wudang Tai Chi Chuan est une école à part, et ce fait est illustré par sa lignée et par sa pratique. Cheng Tin Hung est le fondateur de cette école qui vit le jour à Hong Kong au début des années cinquante.

© 2018 CorAmeTao - tous droits réservés
site réalisé par graficjooz.com